Dedans dehors confinés

Au début de l’épidémie de covid 19, deux mots ont claqué comme une sommation :
« Confinez-vous ! »
Du mardi 17 mars au lundi 11 mai 2020, les photographes de la galerie sétoise Le Vent se lève ont dû se soumettre à la consigne. Avec plus ou moins d’appétit ! Une seule sortie quotidienne d’une heure, limitée à un petit kilomètre autour du domicile, était alors tolérée. Contraindre les ardeurs de femmes et d’hommes habitués à prendre le large : la « punition » était sévère !

On n’avait toutefois pas signifié, et c’est heureux, l’interdiction de photographier à l’équipe du Vent se lève. Catherine Bizet, Guillaume Chaplot, Coco Cruz, Jeanne Davy, Gérard Dubois, Christiane Ladoux, Jean Christophe Laurent, Peter Malzer, Claude Martin Rainaud, Manon Steib Milon, Jean Milon, et Martial Potel n’ont donc pas renoncé et ont « tenté de vivre ». Vaille que vaille, en France et à l’étranger, ils ont voulu raconter ces temps tourmentés. Un récit écrit au fil de leurs images. Puisque les portes étaient closes, quai de Bosc, la vitrine de la galerie a fait son office. Les passants masqués ont vu ces photographies à bonne distance. Cette exposition est un prolongement de ces voyages confinés.

 

“Rapn’rip le rap de l’éboueur”

Vidéo clip dédié aux éboueurs, rippers, femmes de ménage et autres nettoyeurs, en première ligne pour traiter, recycler nos déchets.